mégalithe

A la découverte des mégalithes du pays gennois (49)


Découverte des mégalithes du Gennois


 

                                                                                                 Photo Colette Hinnerblesse

 

Tous les vendredis

du 16 juillet au 13 août 2010

 

Rendez-vous à l'église Saint Eusèbe de Gennes à 9H00.

Visite gratuite.

Sortie "Menhirs et dolmens de l'Anjou"

 

Le dimanche 18 octobre 2009

Découverte des mégalithes du Gennois

avec l'association nantaise

 

                                                                                                 Photo Colette Hinnerblesse

 

Associations culturelles, de randonnées...

si vous êtes intéressées par la découverte de notre patrimoine oublié (mégalithes, troglodytes...),

je peux vous aider

@

Déplacement et levage d'un menhir à Miramont de Guyenne

     

        Le 27 septembre dernier, une journée d'entraide à l'association Montviel et Sikasso (aide au Mali) se déroula à la ferme du Tessier. Le moment majeur de la journée fut l'érection d'un menhir au milieu d'un champ. Cette idée des plus insolites est née d'une rencontre il y a déjà plusieurs années entre Michel Guillou, propriétaire de la ferme et breton d'origine et membre très actif de l'association et le Père Alexandre Perraud, radiesthésiste sourcier de renommée internationale.

 

 

 

Le Père Alexandre Perraud recherche à l'aide son pendule l'emplacement

idoine pour le menhir. Au néolithique, ils étaient installés

sur des points de revitalisation (voir sa théorie).

 

 

 

 

Le bloc de granit provenant de Bretagne et pesant près

de six tonnes est posé sur un berceau en bois.

 

 

 

 

Le bloc fut aisément (enfin presque) déplacé par une trentaine de

personnes (tirant à l'aide de cordes et poussant avec des leviers).

Le berceau a été roulé sur des rondins posés sur des bastaings

jusqu'à l'emplacement déterminé par le Père Perraud

à une cinquantaine de mètres.

 

 

 

Pour le levage ce fut autrement plus compliqué : le menhir arriva trop bas

pourqu'il bascule correctement dans la fosse.

Heureusement le "Grand Manitou" était là.

 

 

 

 

 

         Conclusion : Cette journée fut un succès avant tout pour l'association humanitaire. D'un point de vue scientifique, elle a démontré à nouveau que les hommes du néolithique (-6000 à -3000 avant JC) possédait un savoir faire aujourd'hui oublié : ce petit bloc de 6 tonnes n'est rien par rapport à certains mégalithes (le Grand menhir de Locmariaquer pesait 300 tonnes et les blocs de plusieurs dizaines de tonnes sont légion) et pourtant il nous a posé bien des problèmes.